• Saint Jean de Maurienne

    Saint Jean de Maurienne

    Le pouce de saint Jean-Baptiste

    Les forgerons mérovingiens, puis les agriculteurs et commerçants ligures élirent ce site au confluent de l'Arc et de l'Arvan, sous le massif du Grand
    Chatelard (2 148 m). Mais c'est au vie s. que la petite cité de la vallée de la Maurienne prit une réelle importance : une jeune chrétienne, sainte
    Thècle, rapporta d'Alexandrie le pouce — ou trois doigts — de saint Jean-Baptiste. Dès lors, les reliques attirèrent les pèlerins et incitèrent à
    bâtir une première église, au ixes., dont subsiste une crypte. La cathédrale romane actuelle date du xies. pour le gros oeuvre. À l'époque ses
    hauts murs étaient surmontés d'un plafond en bois de mélèze ; seule l'abside était voûtée en cul-de-four. Le choeur, construit à la fin du xves.
    dans le style gothique flamboyant, abrite un ensemble de 82 stalles du xve s. dues au Genevois Pierre Mochet. Sur leurs hauts dossiers alternent les
    apôtres, les prophètes et les saints populaires dans la région, tous portant un phylactère. Sous les sièges, les miséricordes sont ornées de motifs
    sculptés. À gauche du maître-autel, un splendide ciborium gothique en albâtre est creusé de niches peuplées de statues. Dans le très beau cloître
    où alternent le tuf et le gypse, on verra un bas-relief représentant la Vision de l'Agneau dans l'Apocalypse. Sur la place de la cathédrale, un grand
    clocher du XIe s. était jadis surmonté d'une flèche de 39 m. À ce clocher était reliée l'église Notre-Dame dont une belle porte romane s'ouvre face à
    la cathédrale. Dans la ville, qui a gardé des vestiges de remparts du XVes., on pourra voir plusieurs maisons anciennes à balcons : la maison
    des Flammes, la maison de Babylone, l'hôtel Saint Georges et ses magnifiques écuries voûtées, l'hôtel de Jérusalem. Foires et marchés y ont gardé
    leur caractère pittoresque. Chaque samedi a lieu un grand marché (place du Marché et place Fodéré), et des foires importantes plusieurs fois dans
    l'année contribuent à l'animation.

    Le Palais épiscopal et le musée —

    L'ouest de la place de la Cathédrale est occupé par l'imposant bâtiment de l'ancien palais épiscopal. Remanié au xvmes. par Mgr de Martiniana, il
    servait de pied-à-terre aux souverains de passage dans la ville. Le premier étage de l'aile nord du palais abrite le musée de Saint-Jean-de-Maurienne.
    On y verra des collections d'archéologie, d'arts et traditions populaires et d'art religieux. Durant l'été s'y ajoutent des expositions à thème sur des
    personnages célèbres de la Maurienne : le docteur Fodéré, fondateur de la médecine légale, le couturier Pierre Balmain ou les explorateurs
    Ambroise et Jules Poncet, qui découvrirent les sources du Nil.

    « Sainte Marie de la MerLe Reblochon »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :