• Les chouans 1793-1804

    Les chouans 1793-1804

    Révolte dans l'Ouest

    En mars 1793, l’insurrection royaliste, dite «guerre de Vendée», se dresse contre la République, affectant le Poi­tou, l’Anjou, le bas Maine et la Bretagne du Sud; les persécutions contre les prê­tres réfractaires, la levée de 300000 hommes décrétée par la Convention en sont les causes directes. Animés par leurs chefs Cadoudal, La Rochejaque- lein, Stofflet, Charette, les Vendéens contrôlent, après neuf mois de combats, la région comprise entre la Loire et la Sèvre Niortaise, de l’Atlantique à Saumur. Après les terribles représailles de la Ter­reur, la guerre change de caractère et devient une sorte de guérilla faite d'embuscades tendues aux soldats répu­blicains, les Bleus: c’est la guerre des chouans, ou chouannerie, menée par des paysans commandés par quelques offi­ciers nobles; la chouannerie n’engagera jamais, comme la «Vendée militaire» qui l’a précédée, de véritables batailles rangées. Après la chute de Robespierre, les «thermidoriens», soucieux d’éteindre enfin les passions, recherchent la paix; Guermeur, député du Finistère, et le gé­néral Hoche traitent avec les insurgés: en 1795, la Convention vote une loi d’amnistie et rétablit officiellement la liberté des cultes. Mais, en juin, des émi­grés tentent un débarquement à Quibe- ron avec l’appui de l’Angleterre, rallu­mant ainsi les hostilités; mais ils échouent et les prisonniers sont exécu­tés. La chouannerie semble alors en voie d’extinction. En février 1796, Stofflet est pris et fusillé; un mois plus tard, Charet­te subit le même sort; quant à La Rochejaquelein, il a été tué en mars 1794. Terrés en Bretagne, les derniers insurgés déposent les armes en 1797. En 1799, Cadoudal tente sans succès un dernier soulèvement; il finira ses jours sur l’échafaud à la suite d’un complot contre Bonaparte, en 1804. Depuis lors, la paix civile est définitivement rétablie.

    « L’affaire des placards 16-18 octobre 1534Les croisades XIe-XIIIe siècle »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :