• Les Bourbons

     

    Les Bourbons

    Une des plus grandes familles d’Europe XIVe-XXe siècle

    Des Bourbons ont régné sur la France, l’Espagne et une partie de l’Italie. Ils apparaissent dans l’Allier au début du XIe siècle, avec Adhémar qui prend le nom du château et de la seigneurie de Bourbon-PArchambault. Leur renom­mée ne dépasse guère le Bourbonnais jusqu’en 1272, année où Béatrice de Bourbon épouse un fils de Saint Louis, Robert de Clermont. Pour leur fils Louis, le Bourbonnais est érigé en duché en 1327. Louis Ier laisse deux fils.

    L’aîné, Pierre Ier, est tué à la bataille de Poitiers; sa fille, Jeanne, épouse Charles V; son fils, Louis II, est l’un des régents du jeune Charles VI. L’arrière-petit-fils de Louis II, Pierre II, sire de Beaujeu, épouse la fille de Louis XI; après la mort du roi en 1483, il exerce la régence avec sa femme. Il marie sa fille à Char­les de Montpensier, plus connu sous le nom de connétable de Bourbon. Celui- ci, passé au service de Charles Quint, voit ses biens, Bourbonnais compris, confisqués par François Ier; il meurt sans descendance en 1527: ainsi s’éteint la branche aînée.

    L’autre fils de Louis Ier, Jacques, comte de la Marche, est la tige d’une branche cadette qui parvient au trône de Navar­re en 1555 avec Antoine de Bourbon, père d’Henri de Navarre; ce dernier, unique descendant de Saint Louis, devient roi de France sous le nom d’Henri IV après l’assassinat d’Henri III, le dernier des Valois, en 1589. Ainsi, tous les rois de France jusqu’à Char­les X sont des Bourbons directs. Cette branche disparaît en 1883 avec le comte de Chambord; mais elle a donné nais­sance à plusieurs autres maisons.

    En France, la branche de Condé s’illustre particulièrement avec Louis II de Bourbon, dit «le Grand Condé» (1621-1686), qui remporte la bataille de Rocroi, puis se met à la tête de la Fron­de dont l’échec lui vaut un long exil; cette branche s’éteint en 1830. Quant aux branches d’Orléans, elles disparais­sent vite, sauf la quatrième et dernière issue de Philippe, frère de Louis XIV; elle parvient au trône avec Louis- Philippe qui règne de 1830 à 1848. Ain­si, au XIXe siècle, les royalistes sont divisés en deux partis: les légitimistes, partisans des Bourbons directs, et les orléanistes qui tiennent pour les descen­dants de Louis-Philippe. La maison d’Orléans a aujourd’hui pour chef le comte de Paris.

     

    Les Bourbons-Espagne ont pour origine Philippe, duc d’Anjou, petit-fils de Louis XIV, devenu en 1700 roi d’Espagne; sa famille y règne de 1700 à 1808, puis de 1874 à 1931; en 1975, elle retrouve le trône avec le roi Juan Carlos. Cette famille royale d’Espagne est à l’origine des Bourbons-Parme et des Bourbons- Sicile, ou Bourbons de Naples, qui ont régné sur le duché de Parme et le royau­me des Deux-Siciles du milieu du XVIIIe siècle au milieu du XIXe siècle. Deux branches cadettes sont demeurées en Espagne: les Bourbons-Bragance et les Bourbons-Cadix-Séville.

    « La principauté de BénéventLes Plantagenêts »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :