• Le télégraphe Chappe - 1793

    Les premiers pas des télécommunications

    Le 1er septembre 1794, la Convention était en séance lorsque Carnot, membre du Comité de Salut public, fit son entrée. «Citoyens, annonça-t-il, voici la nouvelle qui nous arrive à l’instant par le télégraphe que vous avez fait établir de Paris à Lille: Condè est restitué à la République, la reddition a eu lieu ce matin à 6 heures.» C’était la première fois que le télégraphe Chappe fonction¬nait officiellement. La bonne nouvelle de la reprise de Condé — dernière place forte du territoire restée entre les mains de l’ennemi — était parvenue en quel¬ques heures de Lille. Ce jour-là, l’inven¬teur du télégraphe aérien put, lui aussi, se réjouir. Quelque quinze ans plus tôt, le jeune Claude Chappe (1763-1805) jouait dans un jardin lorsqu’il imagina de correspondre de loin avec son frère Ignace, à l’aide d’un appareil de son invention. Il s’agissait d’un bâton hori¬zontal tournant sur une pointe formant pivot et portant à chaque extrémité un autre bâton mobile grâce auquel des signaux pouvaient être envoyés selon un code déterminé à l’avance. Adulte, Claude Chappe reprit ses tra¬vaux. Il construisit un grand mât avec, à son sommet, une barre de 4 m pourvue de bras articulés pouvant prendre diver¬ses positions. Chaque mouvement des bras, correspondant à un code, était observé à la lunette. L’instrument fut essayé dans la Sarthe, pays natal des Chappe, en 1791. Ignace Chappe, alors membre de l’Assemblée législative, inté¬ressa ses collègues à l’invention, qui fut adoptée par la Convention après un essai opéré le 12 juillet 1793 près de Ménilmontant. Ce jour-là, un court message fut transmis en douze minutes d’un poste à un autre, le second étant à 35 km du premier. Le télégraphe Chap¬pe atteignit vite la célébrité et une préci¬sion remarquable. En 1800, les trois lignes Paris-Lille, Paris-Strasbourg, Paris-Brest formaient un réseau dépas¬sant 1200 km. Napoléon ne s’intéressa guère à l’invention. Pourtant, les nouvel¬les circulaient alors très lentement. En Louis XVIII n’apprit que le 5 mars le débarquement de l’Empereur en Provence, datant du 1er. A cette date, Claude Chappe était mort depuis dix ans. Outré de se voir contester la priori¬té de son invention, il s’était jeté dans un puits. Le télégraphe Chappe fut vite adopté par divers Etats étrangers. Vers 1840, le réseau télégraphique aérien français comportait 5000 km de lignes et 534 stations de relais. Il desservait 29 gran¬des villes. Quand l’atmosphère était clai¬re, une dépêche envoyée de Paris pou¬vait arriver à Lille en deux minutes, en passant par 16 stations. Mais les parti¬sans du télégraphe électrique augmen¬taient et le système Morse fut bientôt adopté

    « Lamarck 1744-1829Les frères Montgolfier »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :