• Le parc zoologique du bois de Vincennes

     

     

    Le parc zoologique du bois de Vincennes

    Cent soixante espèces animales

     

    Mieux connu sous le nom de zoo de Vincennes, ce parc animalier, inspiré du zoo de Hambourg, fut conçu par l'architecte Letrosne. On l'ouvrit au public à la suite de l'Exposition coloniale de 1931, en juin 1934. À l'heure actuelle, il reçoit en moyenne un million de visiteurs par an (entrée, avenue Daumesnil). Conçu à la fois comme un jardin éducatif et comme un jardin d'agrément, il permet, sur une superficie de 15 ha, de présenter les animaux en liberté apparente, dans un décor rappelant leur milieu natu­rel: grilles et barreaux sont le plus souvent absents, seul un profond fossé séparant les animaux du public. Près de 130 personnes assurent l'entretien et la gestion de ce parc animalier d'un intérêt exceptionnel. À l'entrée du parc, le Grand Rocher, haut de 72 m, prête ses pentes abruptes à des mou­flons de Corse. Ailleurs, les rochers dissimulent les installations nécessai­res à la survie de animaux sauvages durant l'hiver ; les plus fragiles d'en­tre eux sont visibles dans des galeries chauffées ouvertes au public (animaux de ménagerie, hippopotames, lému­riens, perroquets, éléphants). Le parc comprend plus de 1000 animaux, dont 460 mammifères et 460 oiseaux. Les plus rares de ses pensionnaires sont les lémuriens de Madagascar (aye-aye et propithèque à couronne), le grand panda, l'okapi, les flamants des Andes, l'otarie à fourrure. Parmi  tous ces animaux fascinants, on remarquera une belle collection d'ours, dont un ours blanc arctique, un gigantesque éléphant mâle d'Asie, avec ses longues défenses, toute une famille de girafes fort élégantes. Beau­coup d'animaux se reproduisent dans le zoo, et l'on peut voir ainsi de nombreux nouveau-nés. Au parcours agrémenté de panneaux explicatifs, s'ajoutent de petites expositions où sont décrits, à l'aide de photos, les comportements, les modes de vie et de reproduction dans la nature de certains animaux (salle d'incubation et d'élevage, galerie des lémuriens, galerie du Sahara, exposition «les animaux et le froid »), montage audio­visuel, «De la puce à l'éléphant».

     

    Leur menu quotidien------

     

    Panda (2 fois par jour) : lait, œufs, carottes râpées, bananes, pommes, sel, sucre, plus un gros fagot de bambous.

    Eléphant: 5 kg de farine d'orge, 5kg de granulés bovins, 50 kg de foin et de luzerne verte, 5 kg de carottes.

    Aye-aye: noix de coco verte, canne à sucre, avocats, mangues, oranges, vers de farine, bouillie lactée.

    Ours à longues lèvres: viande crue, poisson cru, lait, riz, bananes, pain et miel, pommes et poires, salade, carottes.

    « Le musée d'Orsay »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :