• Le musée de l'Homme

    Le musée de l'Homme

    Le tour du monde en deux étages

    Quelques heures passées au palais de Chaillot, et l'on a l'impression d'avoir fait le tour du monde : tous les pays, toutes les cultures y sont représentés.
    À la fois musée, centre de recherche et d'enseignement, il se veut une synthèse des sciences de l'homme se rattachant à la préhistoire, à l'anthropologie
    et à l'ethnologie. Le premier étage s'ouvre sur la galerie d'anthropologie. Elle présente, sur de grands panneaux, la diversité biologique des
    hommes, des populations, et les problèmes liés à l'homme dès sa conception. On entre ensuite dans la galerie de paléoanthropologie dont l'objectif
    est de montrer au visiteur l'évolution physique, technique et culturelle des hommes depuis les origines jusqu'à l'âge des métaux. La série débute par
    les Australopithèques avec les premiers outils, de simples galets taillés. La galerie d'Afrique noire offre quelques- uns des plus beaux objets du
    musée : grand masque blanc du Gabon, bijoux d'or de Côte d'Ivoire, sculptures uniques en terre cuite, bronzes de l'ancien royaume du
    Bénin, icônes et fresques de l'art abyssin. La galerie du Proche-Orient et d'Afrique du Nord présente les genres de vie traditionnels. La galerie
    d'Europe (hormis la France qui est au musée des Arts et Traditions Populaires) est d'une extraordinaire variété : elle possède plus de 3 000
    costumes authentiques, 20000 fragments de textiles et de broderies, une très riche collection d'instruments de musique et des objets de
    toutes sortes. Le second étage est consacré aux peuples arctiques, à  l'Asie, à l'Océanie, à l'Amérique ainsi qu'à la présentation des Arts et Techniques.
    Un traîneau du Groenland nous fait pénétrer dans l'univers polaire des Eskimos et des Lapons. Cette salle présente des objets des plus
    anciens et des plus rares, comme des harpons, des figurines et peignes d'ivoire ou des masques miniatures en os de baleine. On entre ensuite
    dans la galerie d'Asie, qui débute avec ses collections sibériennes (magnifiques costumes de chamans) puis turco-mongoles, iraniennes et afghanes.
    Le monde indien est évoqué par sa musique populaire ; le monde chinois, par de somptueux costumes de l'Opéra de Pékin ; le Japon, par les
    produits de son artisanat. La galerie Océanie est consacrée aux différentes îles du Pacifique. Dans la galerie des Amériques, on peut voir le plus
    ancien objet ethnographique conservé en France, le manteau de plumes des Indiens Tupinamba. La dernière galerie, consacrée aux Arts et
    Techniques, est organisée de façon à en souligner la diversité au travers des multiples cultures du monde, ainsi que les grandes étapes de leur
    évolution. (Place du Trocadéro)

    « La Butte Montmartre et le Sacré CoeurLe marché aux puces de Saint Ouen »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :