• Le musée de l'histoire de France

    Le musée de l'histoire de France

     

    La mémoire d'un peuple

     

    C'est dans l'un des plus prestigieux hôtels particuliers du Marais, le palais Soubise (60, rue des Francs-Bour­geois), au cœur même du vieux Paris, qu'est installé un musée, prestigieux malgré sa petite taille, le musée de l'Histoire de France. Établi dans les anciens appartements de la princesse de Soubise, au premier étage du palais, il présente les documents authentiques de certains épisodes marquants de notre histoire : depuis une collection d'édits datant de l'époque mérovin­gienne (vers le vnes.) rédigés sur papyrus, jusqu'à la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (votée le 26 août 1789), en passant par les tablettes de cire de Saint Louis et le seul portrait de Jeanne d'Arc qui ait été fait de son vivant (il figure sur l'enregistrement de la prise d'Orléans, le 10mai 1429). On peut également découvrir l'authentique parchemin de l'édit de Nantes (signé par Henri IV en 1598 pour mettre un terme aux guerres de Religion) et celui de sa dramatique révocation par Louis XIV, 87 ans plus tard ; ou bien encore les émouvants testaments de Louis XIV et de Napoléon. La Révo­lution française est, elle aussi, très largement représentée au travers de nombreux documents d'époque : textes, assignats, gravures, maquette de la prison de la Bastille réalisée dans une des pierres de la forteresse. Sans oublier l'impressionnant trousseau des clés servant à verrouiller les cellules !

     

    C'est Napoléon III qui devait inaugu­rer ce musée, en 1867 : il avait souhaité ouvrir au public une partie des Archives nationales conservées depuis 1808 dans les hôtels de Soubise et de Rohan. (Après avoir visité l'hôtel de Soubise, on peut admirer, tout à côté, l'hôtel de Rohan-Strasbourg.)

     

    Le décor du XVIIIES.

     

    Mais, au cours de la visite, il serait dommage de ne pas lever les yeux des vitrines pour admirer la beauté des lieux : merveille des boiseries blanc et or, des plafonds rehaussés de moulu­res ou de peintures célébrant les délices de l'amour, exécutées par les grands maîtres de l'époque. Une commande spéciale du prince de Soubise en hommage à sa toute jeune épouse de 19 ans !

     

    C'est en effet en 1732, à l'occasion de son remariage, que le prince fit réamé­nager son palais. Tâche qu'il confia au décorateur Boffrand, alors au som­met de sa carrière. Aujourd'hui encore, les appartements du palais Soubise sont considérés comme l'un des plus beaux ensembles de style rocaille en Europe, à l'image des appartements que Louis XV, à la même époque, faisait construire dans son château de Versailles.

     

    « La cathédrale Notre DameL'église de Louis XIV et le tombeau de l'Empereur »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :