• Le Marais

    Le Marais

    Un quartier historique prestigieux

    Le Marais forme un triangle, compris entre l'Hôtel de Ville, la République et la Bastille : comme son nom l'indique, il était au Moyen Âge un marécage
    alimenté par les crues de la Seine. Son histoire commence véritablement à l'aube du xvnes., lorsque Henri IV décide de créer la Place-Royale,
    aujourd'hui place des Vosges. Le quartier se couvre alors de magnifiques demeures de construction assez sobre d'apparence, mais rivalisant
    entre elles de luxe et de nouveauté. Au xvme s., l'essor du faubourg Saint- Germain puis du faubourg Saint- Honoré, devenus quartiers à la mode,
    annonce la décadence du Marais. La Révolution lui porte un coup fatal : la noblesse disparaît et ses hôtels ne sont plus entretenus par les nouveaux
    occupants. Le xixes. le saccage: on détruit et on reconstruit. Par la suite, ce patrimoine ne cesse de se dégrader dans l'indifférence générale. Il en va
    ainsi jusqu'à l'initiative d'André Malraux, alors ministre des Affaires culturelles, qui, le 4 août 1962, fait voter une loi pour la sauvegarde des
    quartiers historiques de France. Si votre promenade commence par la place des Vosges, aujourd'hui comme hier véritable coeur du Marais, visitez
    la maison qu'habita Victor Hugo au n°6. En remontant la rue des Francs- Bourgeois, la plus riche en hôtels particuliers, vous découvrez d'abord
    l'élégant hôtel Carnavalet (entrée 23, rue de Sévigné), devenu le très riche musée historique de la ville de Paris. Juste en face (24, rue Pavée), l'hôtel
    Lamoignon représente l'un des plus intéressants édifices de ce quartier. Datant de la Renaissance, il abrite aujourd'hui la Bibliothèque historique
    de la ville de Paris. Revenons rue des Francs-Bourgeois. Au 31, l'hôtel d'Albret et au 60 le Palais Soubise — maintenant musée de l'Histoire de
    France —, une fois rénovés, ont retrouvé la noblesse de leurs proportions. Prenez à droite la rue des Archives : au 60, l'hôtel Guénégaud
    abrite le curieux musée de la Chasse et de la Nature. Puis, rue des Quatre- Fils, longez l'hôtel Rohan (entrée au 87, rue Vieille-du-Temple) pour tomber
    devant le bâtiment des Archives nationales. Continuez jusqu'au magnifique hôtel Aubert de Fontenay (ou hôtel Salé, 5, rue de Thorigny)
    qui abrite le récent musée Picasso. Depuis 1790, le Mont-de-Piété, plus officiellement Crédit municipal, est installé au 16, rue des Blancs-
    Manteaux. Le plus ancien hôtel de Paris subsistant du Moyen Âge, avec l'hôtel Cluny, est l'hôtel de Sens (1, rue du Figuier). Quant à la maison
    située au n°3 de la rue Volta, elle passe pour la plus ancienne de Paris.  Elle date du xives. Aujourd'hui, le Marais «bouge» et chaque année, en
    juin, son Festival fait ressurgir les merveilles cachées derrière ces murs.

    « Le jardin des plantes et ses serresLe musée national des arts africains et océaniens »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :