• La cour de Louis XIV: les gardes - 1682-1715

    La cour de Louis XIV: les gardes - 1682-1715

    Au service du Soleil

    Rien ne semble plus aisé que de pénétrer dans le château de Versailles puisqu’il suffit d’avoir épée au côté pour qu’on vous laisse passer. En réalité, rien de mieux protégé que le roi. Voici d’abord les gardes du corps. Ils sont choisis par le roi lui-même. Ce sont des cavaliers, bien qu’ils soient souvent appelés à servir à pied! Les gardes du corps sont à la disposition du roi toute la journée, mais ils servent par quartier c’est-à-dire par trimestre — et béné­ficient ainsi de larges congés. Leur uni­forme est bleu, orné d’un galon d’argent et d’une bandoulière. Ils se divisent en plusieurs compagnies. La première, la plus ancienne, est la compagnie écossai­se fondée par le roi Charles VII. Parmi les gentilshommes de la garde écossaise sont choisis les gardes de la marche. Au nombre de vingt-quatre, ils ont pour obligation de se tenir constamment aux côtés du roi. Aussi leur service, très astreignant, ne dure-t-il qu’un mois par an. Ils servent deux par deux, sauf à l’occasion de certaines cérémonies pour lesquelles six d’entre eux sont requis. Ils sont vêtus d’un justaucorps, d’un hoqueton (sorte de veste), et portent sur l’épaule la pertuisane de bois doré. Depuis le renouvellement, en 1683, de l’alliance perpétuelle entre le roi très chrétien et la Confédération des cantons suisses, les cent-suisses constituent le corps le plus considérable des gardes à pied. Ils sont divisés en escouades et commandés par dix-huit officiers. Pour­point à manches tailladées, chapeau de velours noir orné d’une plume blanche, leur uniforme rappelle toutes les splen­deurs de la Renaissance. Les cent-suis­ses escortent toujours le roi. Quand Louis XIV quitte le château, ils mar­chent à la portière de son carrosse. Us encadrent le trône. La plupart sont ori­ginaires du canton de Vaud et des Gri­sons. Les gardes-françaises jouent, dans l’in­fanterie, le rôle exercé par les gardes du corps dans la cavalerie. Ils sont répartis en six bataillons de trente-trois compa­gnies. Leur uniforme est bleu avec pare­ments rouges et hausse-col doré. Ils veil­lent, eux aussi, à la sécurité permanente du souverain. Quand le roi sort, ils s’ali­gnent en demi-cercle dans l’avant-cour du château jusqu’à la grille et les tam­bours battent «aux champs». Les gardes de la porte, au nombre de cinquante, sont chargés de surveiller chacune des portes qui leur sont con­fiées. Ils ne quittent jamais leur faction quand ils sont en service. Ils sont armés d’une carabine avec une bandoulière ornée de deux clefs en broderie. Enfin, les gardes de l’hôtel, sous le commande­ment du prévôt, assurent, pour leur part, la police intérieure du château. La cour est bien protégée.

    « Louis XIII - 1601-1643Les débuts du règne de Louis XIV - 1661-1678 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :