• La cour de Louis XIV: la journée du roi - 1682-1715

     

    La cour de Louis XIV: la journée du roi  - 1682-1715

    Les servitudes de l'étiquette

    1   h 30 au château de Versailles. Le pre­mier valet de chambre, qui couche dans la chambre du roi, s’approche du lit de celui-ci et, sans écarter les rideaux, pro­nonce les paroles rituelles: «Sire, voilà l’heure.» Aussitôt, les «entrées» vont se succéder. Tout d’abord, le premier médecin et le premier chirurgien examinent leur royal patient et lui donnent des soins intimes. Puis voici le premier gentilhomme de la Chambre. Il entretient le roi des événe­ments qui ont pu se produire pendant la nuit. Les prières dites en compagnie de l’aumônier de service, entrent successi­vement dans la chambre les membres de la famille royale, les princes du sang, les grands officiers de la Couronne. Ceux- là, seuls, assistent au lever du roi. Les secondes entrées comprennent les cour­tisans que le roi a désignés. Enfin, les «gens de qualité» qui s’entassent dans le Salon de l’Œil-de-Boeuf, dans l’espoir d’apercevoir Louis XIV choisissant sa perruque et sa cravate. En cortège, le roi se dirige vers la chapelle où il entend la messe. Au retour, les courtisans, en deux haies, se pressent silencieusement sur le passage du roi. Obtenir de lui un regard, un bref salut, quel honneur! Dans son cabinet, le roi travaille jusqu’à heure (sauf quand il y a réception d’ambassadeur ou cérémonie protoco­laire). Il préside les conseils, délibère avec ses ministres. Vers 1 heure, parfois un peu avant, il retourne en sa chambre où il prend son dîner (notre déjeuner). Tout un personnel de gentilshommes est  affecté au service de la table. On annon­ce: «La viande du roi!» Six personnes l’apportent. On annonce: «A boire pour le roi!» Et c’est tout un petit cérémonial qui demande une dizaine de minutes. Après le dîner, le roi s’habille pour la chasse. Il chasse presque tous les jours pendant deux ou trois heures. A son retour, voici le moment le plus attendu des courtisans, 1’«appartement». Devant un immense buffet couvert de friandises, de fruits, de boissons, il y a bal, concert ou jeux. On sait que Louis XIV excelle au billard. C’est une heure de détente. Le roi repasse dans son cabinet de tra­vail, signe les papiers qu’on lui présente, reçoit parfois un ministre. Puis il s’habil­le à nouveau pour le souper «en grand couvert». En effet, si le roi dîne toujours seul, il soupe entouré de toute la famille royale: la reine, le dauphin, les princes du sang. Louis XIV tient le haut bout de la table, dans un fauteuil légèrement surélevé. Autour, debout, se tiennent les grands dignitaires. Après le souper, il y a jeux ou conversations jusqu’à 11 heu­res. Après quoi, d’un signe de tête, le roi congédie les courtisans et, dans l’ordre inverse de celui du matin, se déroulent les cérémonies du coucher.

    « Philippe IV le Bel - 1285-1314La cour de Charles V »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :